biographie

Narcis Bonet

Narcis Bonet

Pell da brauLa pell de brau (poème de Salvador Espriu) pour récitant et ensemble orchestral

Né à Barcelone le 22 janvier 1933, Narcís Bonet est le fils de l’architecte Lluís Bonet i Garí, bâtisseur de la Façade de la Passion de  La Sagrada Familia de Gaudí, et son frère, Jordi Bonet i Armengol, en est aussi l’actuel architecte en chef. Il donne son premier concert public  au Palau de la Música Catalana de sa ville natale à l’âge de 13 ans comme compositeur et pianiste. En 1948, Ekitay Ahn, Chef de l’Orchestre  Symphonique de Majorque lui commande et dirige sa première œuvre symphonique, La vaca cega, au Teatre Principal.

Après ses études à Barcelone avec Eduard Toldrà, Joan Massià, Joan Llongueres, Emili Pujol et Lluís M. Millet, il va à Paris pour compléter sa formation musicale avec Nadia Boulanger et plus tard, la direction d’orchestre avec Igor Markevitch.

Il obtient, en 1952 et en 1953, le Premier Prix de Composition du Conservatoire Américain de Fontainebleau où il succédera plus tard comme Directeur à Nadia Boulanger. Sur proposition de Darius Milhaud, il reçoit en 1958, le  Prix de Composition de la Fondation Copley de Chicago.

Sa dense trajectoire musicale s’est manifestée dans le champ de la composition, l’accompagnement, la direction d’orchestre, l’organisation, la diffusion et la gestion musicales, et tout particulièrement l’enseignement, sans oublier son action constante au service de la culture catalane.

Narcís Bonet a obtenu des nombreux prix de composition et des commandes. Ancien Président des Jeunesses Musicales de Barcelone et de la Fédération Internationale des Jeunesses Musicales, Narcís Bonet a été représentant du Conseil International de la Musique de l’UNESCO, producteur des programmes musicaux des Emissions en Langue Espagnole de la Radiodiffusion Française, Secrétaire Technique de l’Orchestre et les Choeurs de la RadioTélévision Espagnole, Conseiller du Festival de l’Opéra de Madrid, Conseiller Musical de la Dotació d’Art Castellblanch de Barcelone, Directeur Adjoint de l’Ecole Normale de Musique de Paris…

Il a collaboré avec Igor Markevitch dans son édition analytique des 9 Symphonies de Beethoven (Editions Van de Velde) et a publié plusieurs ouvrages pédagogiques.

Narcís Bonet préside ou fait partie régulièrement du Jury de plusieurs Concours Internationaux de Composition et de Piano et continue ses activités pédagogiques à l’Ecole Normale de Musique de Paris, et à la Schola Cantorum, ainsi qu’au stage de composition et musique de chambre de E.A.M.A. (European American Musical Alliance) à Paris, et des master classes en Europe et aux U.S.A.

Il est Membre du Conseil Musical de la Fondation Prince Pierre de Monaco, du Conseil du Centre International Nadia et Lili Boulanger et de la Royale Académie Catalane des Beaux-Arts,  Commandeur dans l’Ordre du Mérite Culturel, dans l’Ordre de Saint Charles et dans l’Ordre des Grimaldi de la Principauté de Monaco,  « Croix de Saint-Georges » du Gouvernement Catalan et Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République Française.

 

Son activité pédagogique

 

Photo N6 pour pédagogieNarcís Bonet commence tardivement son activité pédagogique, en 1971, comme professeur de déchiffrage à l’Ecole Normale de Musique de Paris, et professeur de solfège, et plus tard d’harmonie, au Conservatoire Municipal du 9ème Arrdt de Paris. Il élargit ces activités au Conservatoire Municipal de Sainte-Geneviève-des-Bois et comme professeur d’animation musicale au Conservatoire Municipal de Créteil.

En juillet 1979 il dirige le 2ème « Bain de Musique « de Flaine et, en septembre de cette même année, il est nommé Directeur-Adjoint de l’Ecole Normale de Musique de Paris, où il crée l’Orchestre et la Chorale de l’Ecole ainsi que les « Concerts de Midi & Demi, Salle Cortot, qu’il continue de diriger. En octobre 1979, à la mort de Nadia Boulanger, et selon ses volontés, Narcís Bonet est appelé à lui succéder comme Directeur du Conservatoire Américain de Fontainebleau, assumant aussi l’enseignement des classes d’écriture, composition, musique de chambre et direction d’orchestre.

En 1984 il publie à Barcelone, et en langue catalane, son premier ouvrage pédagogique « Tractat de Solfeig » (Les éléments essentiels de la Musique) avec une Préface d’Igor Markevitch, qui lui vaut d’être invité à de divers congrès, conservatoires et académies de musique en France, en Espagne et en Catalogne, notamment à l’Institut « Joan Llongueres  » de Barcelone.

Sollicité comme président ou membre de Jury de divers Concours Internationaux de Composition ou de Piano (Belgique, France, Monaco, Italie, Espagne, Afrique du Sud, Portugal…) Narcís Bonet a été invité par Alícia de Larrocha à donner régulièrement des master classes d’Interprétation par l’analyse dans son école « Acadèmia Marshall » de Barcelone, que dirige Carlota Garriga. Il a également été invité à donner des master classes par Robert Levin à Harvard, par Philip Lasser et Margo Garret à Juilliard School et par Benet Casablancas au Conservatoire du « Liceu » de Barcelone.

Après un bref passage comme Directeur du Conservatoire Russe « Serge Rachmaninov » de Paris, Narcís Bonet participe activement depuis 1993 au renouveau et développement de la Schola Cantorum entrepris par son nouveau Directeur, Michel Denis.

Depuis 1996, et avec son ancien élève Philip Lasser, Narcís Bonet fait revivre l’esprit de Fontainebleau et la tradition pédagogique de Nadia Boulanger dans le stage de composition et musique de chambre de EAMA (European American Musical Alliance) que dirige Philip Lasser. Ces stages, qui ont lieu au mois de juillet à la Schola Cantorum ou à l’Ecole Normale de Musique, attirent à Paris une soixantaine d’élèves venus de différentes universités américaines.

Après « Les éléments essentiels de la Musique », Narcís Bonet a publié « Les principes fondamentaux de l’Harmonie » et la Sélection, Révision et Réalisation des « Basses et Chants donnés » de Paul Vidal et Nadia Boulanger (en français, anglais, espagnol et catalan)

Narcís Bonet continue à enseigner l’Analyse et l’Harmonie au piano à l’Ecole Nomale de Musique de Paris, et l’Interprétation par l’analyse, les classes d’Ecriture et de Composition à la Schola Cantorum.